Projets en cours

100 films pour changer de regard
Création d’une cinémathèque virtuelle dédiée aux cultures romani 

Parce que le cinéma façonne nos imaginaires, nos points de vues et nos identités, il a l’immense pouvoir de contribuer à la promotion des droits humains. L’impact des politiques publiques reste limité tant que les causes profondes de l’exclusion, le racisme et les discriminations, ne sont pas traitées. Le projet jeune « Focus ! Cinéma Rom » questionne aussi bien les stéréotypes négatifs et positifs que les représentations exotiques des communautés Roms et Gens du voyage[1]. Cette initiative promeut le travail remarquable de réalisateurs indépendants. Ce projet invite à décaler son regard et à découvrir la diversité, la richesse de ces communautés. En 2016-2017-2018 , Somany (France), Romawood, & Rolling Film Festival (Kosovo) et Phiren Amenca (Hungary) ont travaillé ensemble à la création d’un centre de ressources en ligne sur le cinéma rom à destination des professionnels des secteurs culturels et éducatifs. 

Vous êtes à la recherche de films pour organiser un festival ou une soirée de projection? Vous souhaitez des conseils sur la manière de mener un débat ou des ressources pour mieux appréhender la complexité des cultures romani et de certaines situations politiques et sociales? Vous avez besoin d’aide pour penser des activités pédagogiques autour des projections? Visitez notre site internet 

www.romacinema.org  


[1] Nous avons choisi de suivre la terminologie du Conseil de l’Europe En savoir plus: http://www.coe.int/fr/web/portal/roma

prev next

Objectifs du pôle jeunesse

Développer des projets européens de jeunesse avec pour but:
-d’améliorer la qualité du travail de jeunesse au niveau européen utilisant les méthodes de l’éducation non-formelle
-de contribuer à la lutte contre le racisme et les stéréotypes et de renforcer le pouvoir d’agir, la participation et la citoyenneté active des jeunes
-d’améliorer la qualité des projets grâce à la mobilité européenne et à la coopération transsectorielle notamment entre les secteurs de la culture et de l’éducation
-de favoriser l’entrée des primo-accédants dans les programmes européens, particulièrement des structures  ancrées dans les quartiers populaires et/ou travaillant avec des minorités ou des jeunes avec moins d’opportunités
-de promouvoir l’éducation entrepreneuriale et l’inclusion social